Sur les eaux du lac, à l’est

Graphisme : Catherine Aeschlimann

Un futur peut-être plus proche qu’il n’y paraît. Un pays isolé du reste du monde, où la démocratie a glissé vers une tyrannie insidieuse. Afin de pallier le manque de naissances masculines, des jeunes filles sont enlevées de leur plein gré et inséminées artificiellement avec une semence de qualité supérieure. Arrivant sur un mystérieux bateau qui hante le Lac de l’Est, les victimes ignorent tout du destin qui les attend.

Ce texte a été écrit par Bernadette Richard spécialement pour un groupe d’adolescentes qui se formait au théâtre au sein de l’atelier « Mine de Rien » dans le Jura bernois (Suisse).  Il a été publié aux éditions de la Prévôté.